• Iseline Rossi

Les vertus de la mastication

Mis à jour : mai 5


Avant de redescendre dans les voies digestives, les aliments passent par la bouche. Les dents broient l’aliment pour faciliter la déglutition et la salivation permet de commencer la digestion. Dans l’ouvrage réalisé par Jérome Manetta sur les dernières études réalisées sur le microbiote, la mastication est un sujet essentiel. Effectivement, bien mâcher n’a pas que la vertu d’améliorer la digestion, mais bien d’autres impacts positifs.


Dans une société ou on prône la rapidité, le « multi tasking », où la distraction est reine, mâcher est devenu un luxe, prendre le temps de manger au calme un rare événement, et apprécier ainsi que déguster son plat, un plaisir pratiquement perdu. Mais pourtant mâcher est l’essentiel, la première partie du chemin lent et compliqué que va vivre nos aliments ensuite évacués des heures après.

La mastication à beaucoup de vertus, c’est une alliée minceur, elle combat le surpoids et l’obésité, un outil pour les diabétiques, un anti-stress non négligeable et bien sûr une aide précieuse pour améliorer son transit.



La mastication une alliée minceur.

Mâcher envoie un message au cerveau que l’absorption d’énergie à commencer et donc, il peut diminuer la faim et augmenter la satiété. Pour bien ressentir la satiété, il faut mastiquer au moins 20 minutes lors d’un repas.

La mastication permet d’optimiser la lipolyse, c'est-à-dire l’utilisation des graisses au niveau viscéral. Elle permet donc de limiter la prise de poids surtout au niveau du ventre.


La mastication un outil pour gérer son diabète

La mastication diminue la glycémie postprandiale en améliorant la réponse insulinique, un outil intéressant chez le sujet diabétique. Celle-ci permet d’améliorer la régulation de la glycémie au quotidien et évite donc les pics glycémiques nocifs chez le diabétique.


La mastication permet de mieux gérer le stress au quotidien

Ce n’est pas tout, la mastication aurait en plus une action déstressante en réduisant la libération d’hormones du stress (cortisol et adrénaline). Son effet anti-stress serait plus efficace en période de stress grâce à la gestion d’autres substances libérées dans le cerveau en période de stress.

Une étude réalisée chez les personnes âgées a montré qu’une augmentation de la mastication préserverait les fonctions cognitives. Mâcher peut donc freiner les effets négatifs liés au stress chronique tout en « boostant » ses fonctions cognitives.


La mastication, une aide précieuse pour améliorer son transit

La salivation, processus de pré digestion entrainé par la mastication, permet de commencer la digestion de l’amidon, grâce à l’amylase salivaire, retrouvé dans les céréales, bananes, pain, riz, etc…

Certaines études montrent qu’une digestion insuffisante de l’amidon modifierait le microbiote intestinal en augmentant la production de calories entrainant une prise de poids. Ce qui entraine aussi une mauvaise régulation de la glycémie avec une moins bonne sensibilité à l’insuline et donc une augmentation des risques de surpoids ou d’obésité.


A appliquer au quotidien pour bénéficier des vertus de la mastication

Mâcher un chewing-gum. Mais, et Jérôme Manetta l’explique dans son livre, quand on connaît les additifs et édulcorants retrouvés dans les chewing-gums, le mieux est d’en acheter un naturel ou en réaliser soi-même à base de gomme naturelle.

Augmenter son apport en fibres en privilégiant les fruits entiers aux jus de fruits, en consommant des oléagineux (noisettes, amandes, noix, etc…) dans les salades ou au goûter et opter pour des aliments bruts, complets ou semi-complets.

Bien mâcher jusqu’à réaliser une bouillie dans la bouche avant d’avaler.

Intégrer du croquant dans votre assiette comme des crudités, des féculents complets, des graines, etc…

Éviter les distractions au moment du repas, pas de télévision, pas de réseaux sociaux sur le téléphone, etc…

Prendre le temps d’apprécier votre repas en ressentant les goûts et textures différentes.

Poser ses couverts en les bouchées pour réapprendre à manger lentement et laisser la satiété arriver.

Éviter les plats préparés, mixés ou en purée. En plus des additifs et produits de basse qualité, les plats préparés sont souvent trop cuits, raffinés, etc…

Apprendre ses habitudes saines aux enfants.


Si ses conseils vous ont été utiles et si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter au 06 31 50 64 18 ou m'envoyer un mail: isenutrition@gmail.com

Vous pouvez aussi prendre directement rendez-vous sur Montpellier ou en ligne.

130 Rue Castel Ronceray 

34070 Montpellier

Tél : 06 31 50 64 18

isenutrition@gmail.com

 

Mentions Légales

  • Blanc Twitter Icon
  • instagram-icon-good
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon