130 Rue Castel Ronceray 

34070 Montpellier

Tél : 06 31 50 64 18

isenutrition@gmail.com

 

Mentions Légales

  • Blanc Twitter Icon
  • instagram-icon-good
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon

Blog

Le lait de vache, bon ou mauvais?

November 13, 2018

 

D’un côté on nous dit que non, il faut à tout prix les éliminés.

De l’autre ce sont des aliments indispensables à notre santé... 

 

Donc sont-ils bons ou mauvais ?

 

Ça dépend...

Les recherches ne sont pas toutes concluantes. 

 

.Le lait est notre première boisson/repas.

Et depuis des années le lait de vache est connu comme bon et sain.

Maintenant on n’en est plus trop sûr.

Certaines personnes disent qu’il est riche en mauvaises graisses, malsain, riche en produits chimiques et en hormones.

Il pourrait même créer de l’acné et entraîner toutes sortes de maladies comme l’ostéoporose.

Beaucoup de recherches sont faites sur le lait de vache et les produits laitiers.

Mais c’est compliqué.

 

De quoi est composé le lait ?

 

Le lait est un mélange d’eau, de protéines, de sucres, de minéraux et de vitamines.

La quantité de nutriments et micro nutriments que votre lait contient dépend de l’animal qui l’a produit et de son alimentation.

Dans certains endroits il est pasteurisé, c’est à dire que le lait est chauffé pour tuer les bactéries dangereuses, et dans d’autres non.

 

Vous n’êtes pas tous égaux face à votre capacité à tolérer le lait ou non.

Cela peut dépendre de votre génétique, de notre âge, de votre santé digestive et de votre flore intestinale.

 

Les vaches qui ont été alimentées en herbe essentiellement obtiennent un lait plus riche en graisses insaturés, c’est à dire en oméga 3 et 6.

Un bénéfice non négligeable car les omégas 3 sont anti-inflammatoires et indispensables à notre santé.

 

Les produits laitiers contiennent beaucoup de calcium et ils sont essentiellement connu pour ça.

C’est une grande source de calcium, mais ce n’est pas la seule non plus.

Dans certains pays, la consommation de lait est très rare, mais pourtant malgré cela, personne n’est atteint de maladies dues à une carence calcique.

Ces populations compensent en mangeant du chou, du tofu riche en calcium, des légumineuses, des oléagineux, des graines, du poisson avec leurs arêtes et quelques algues.

 

Dans certains cas, une surconsommation de produits laitiers augmente même les pertes en calcium. 

 

Je recommande donc de ne pas aller au-dessus de 3 produits laitiers par jour.

 

Le lait de vache et les produits laitiers contiennent des protéines de qualité, très digestes, beaucoup d'études prouvent leurs qualités.

Il est riche en vitamine D et A, naturellement dans les laits de ruminants nourris à l'herbe, sinon elles sont rajoutées chimiquement, n'étant pas toujours de qualité.

Mais heureusement ses vitamines sont trouvables ailleurs : Grâce aux UV du soleil pour la vitamine D ou dans les huiles de petits poissons gras. Dans les fruits et légumes sous forme de béta carotène, précurseur de la vitamine A ou dans les abats.

 

Le lait contient aussi des hormones.

Même dans le lait biologique les hormones bovines sont naturellement présentes dans le lait, si l'animal est enceint ou l'a été.

Ses hormones permettant de faire grandir leur veau.

Le taux est différent en fonction de la période de lactation, et bien sûr il est conséquent car un veau ne fait pas la même taille qu'un bébé humain.

Certaines études montrent qu'un taux élevé d'œstrogènes dans le sang est associé à certaines maladies.

Or une autre étude montre que malgré un taux élevé dans le lait, celui-ci n'entraine pas une hausse du taux d'œstrogènes dans le sang.

Effectivement le foie stocke les hormones, et peu d'études concrètes prouvent une influence négative sur la santé.

Mais il n'y a pas que les hormones naturelles du lait.

Dans l'agriculture conventionnelle, on rajoute de l'hormone de croissance bovine pour augmenter la production de lait. 

Certaines études montrent que ses hormones ne sont absorbées par le corps humain comme hormone mais en tant que protéines et donc qu'elles n'auraient aucune influence sur notre organisme.

Mais, d’après d’autres études, consommer des produits laitiers augmenterait le taux d'hormone chez l'homme.

L'hormone de croissance est créée par notre organisme.

Quand la croissance est bonne, il y une augmentation de la masse musculaire et osseuse.

Mais une croissance incontrôlée n'est pas bonne et peut entrainer un risque de cancers plus élevé.

Il y a beaucoup de recherches sur ce sujet, mais en général les produits riches en protéines augmentent le taux d'hormones de croissance sanguine.

Donc ce n'est pas qu'une histoire de lait de vache.

 

L'apport en lait et en produits laitiers pour un régime hypocalorique permet d'augmenter la masse musculaire, l'apport en nutriment et micronutriment et la masse graisseuse.

Ces aliments sont donc à privilégier chez les populations à risques comme les personnes dénutries.

 

Je recommande donc de consommer ses produits avec modération ou éviter tout court pour certains ne pouvant pas les digérer.

 

Mais il faut aussi être conscient que beaucoup d'études réalisées sur les bénéfices des produits laitiers viennent du lobby des produits laitiers, qui a tout intérêt à inciter une consommation accrue pour améliorer ses recettes.

Surtout qu'une production de lait demande beaucoup d'eau, de nourriture et d'énergie entrainant par la suite beaucoup de pertes, une émission de CO2, ...

De plus, les animaux vivent souvent dans des conditions déplorables, malades.

Il faut donc penser à l'environnement et l'éthique de ses produits avant de les consommer.

Tout en restant conscient que les alternatives ne remplacent pas diététiquement parlant leurs bénéfices.

Le lait de vache étant beaucoup plus gras, dans certains cas, et plus riche en protéines que les laits végétaux souvent constitués d'eau, de sucres et de minéraux différents.

 

Les produits laitiers fermentées sont aussi très riches en probiotiques, un cadeau pour votre flore intestinale.

Certains fromages en sont riches, ayant vieillis et remplis de bonnes bactéries, d'autres sont entièrement transformés, riches en additifs, colorants et sel.

Ses fromages industriels sont à évités.

 

Le beurre ou ghee (beurre clarifié indien) est riche en graisses saturés, mais contient du butyrate, un élément bénéfique pour votre flore.

 

 

Verdict ?

 

Vous pouvez vous en passer.

Le lait de vache et ses produits dérivés ne sont pas indispensables à notre santé et une consommation modérée n'entraine pas de risques pour la santé, si bien-sûr vous avez une alimentation équilibrée à côté.

 

Peut-on en conclure que les produits laitiers issus de l'agriculture biologique sont mieux que ceux issus de l'agriculture conventionnelle ? 

 

Oui, les vaches laitières en agriculture biologique sont mieux traitées et mieux alimentées, mais ne nécessitent pas d'être alimentées qu’en herbe.

Les graines et autres affecte la qualité du lait.

Le meilleur lait est issus d'animaux nourris à l'herbe uniquement, à l'air libre dans un champ.

Au moins, le lait et ses dérivés bio sont synonyme de vaches n'ayant reçu aucunes hormones de croissance, ni antibiotiques.

 

Le problème des antibiotiques c'est que c'est un médicament utilisé pour les animaux et les humains et entraine par la suite une résistance aux antibiotiques chez les humains.

 

La consommation d'hormones de croissance augmente la production chez les vaches laitière et n'est donc pas saine pour elles, de plus cela peut entrainer des infections récurrentes et donc une consommation d'antibiotiques.

 

Votre corps est unique et votre vie aussi, faites vos propres choix.

 

1 à 3 produits laitiers par jour est suffisant.

 

Choisissez plus souvent les produits issus de chèvre ou brebis, bio si possible.

 

Les produits fermentés sont à privilégier.

 

Consommez local.

 

Pour ce qui est d'une possible acidité provoquée par les produits laitiers en général, dans le monde scientifique, aucunes études prouvent cette supposition.

Mais bien sûr, une consommation de produits riches en protéines, graisses et sucres, mais pauvres en micronutriments entraine bel et bien une acidité pouvant entrainer une perte minérale. 

Votre corps à besoin de minéraux, ils permettent de d'éviter une acidité dans le sang en régulant le pH.

Une faible quantité de minéraux circulant dans le sang demande donc de puiser dans les réserves (os, muscles, ...) ce qui peut entrainer de l'ostéoporose, etc....

Mais un lait de qualité, riche en minéraux, en vitamines et consommé de façon modérée n'entraine pas d'acidité de l'organisme.

L'acidité est créée par une alimentation déséquilibrée, un manque de fruits et légumes, de produits de qualité et une consommation d'aliments transformés (riches en produits chimiques et pauvre en micronutriments).

 

Si vous avez des questions sur votre alimentation, n'hésitez pas à me contacter au 06 31 50 64 18 ou à isenutrition@gmail.com. Vous pouvez aussi prendre rendez-vous sur Montpellier ou à distance.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

Apprendre à s'écouter en passant par les hormones féminines!

November 7, 2019

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey LinkedIn Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Pinterest Icon