130 Rue Castel Ronceray 

34070 Montpellier

Tél : 06 31 50 64 18

isenutrition@gmail.com

 

Mentions Légales

  • Blanc Twitter Icon
  • instagram-icon-good
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon

Blog

L E M I E L, une gourmandise qui soigne.

August 10, 2017

Le miel a toujours été valorisé dans les cultures antiques et chrétiennes. On l'utilisait pendant l'Antiquité afin d'embellir la peau. Hippocrate, grand médecin de la Grèce antique, prescrivait le miel comme un médicament de qualité. C'est donc pendant la Rome antique que l'on verra naître les premiers apiculteurs.

 

 

La fabrication du miel.

 

Elle commence quand les abeilles recueillent le nectar des fleurs dans leur bouche. Ce nectar se mélange ensuite avec les enzymes dans la salive des abeilles et est ensuite stocké dans son jabot. A l'intérieur du jabot, est à nouveau secrété des enzymes qui provoqueront une réaction chimique. 

Les abeilles rapportent le miel à la ruche. L'abeille butineuse régurgite son miel à une abeille receveuse, qui elle-même le régurgitera plusieurs fois. Il est ensuite déposé dans une cellule que les ouvrières scelleront quand elle sera pleine à l'aide d'une fine pellicule de cire. La palpitation de leurs ailes fournit la ventilation nécessaire pour réduire l'humidité.

 

La composition du miel.

 

Il est composé d'environ 20% d'eau et 70% de glucides.

Le miel contient aussi quelques protéines, dont la défensine, importante pour le système immunitaire et l'inhibine, un puissant bactériostatique, qui empêche le développement des bactéries.

Il est composé ensuite de sels minéraux comme le potassium. Plus le miel est foncé plus il est riche en minéraux.

Il contient aussi quelques acides organiques comme l'acide gluconique, mais aussi de l'acide formique.

Les vitamines sont aussi présentes en quantité importante, essentiellement les vitamines B1, B2, B3, B5, B6 et C.

Le miel contient aussi des enzymes digestives, pouvant être détruites par un chauffage trop élevé du miel.

 

Les bénéfices du miel.

 

      Un carburant essentiel, mais aussi un allié minceur.

      

Le miel contient moins de calories que le sucre, son index glycémique est plus faible que celui du saccharose, ce qui permettra dans une recette de diminuer d'un quart la quantité de sucre si on le remplace par du miel.

Il est riche en antioxydants, ce qui permet de brûler davantage de graisses grâce à une accélération du métabolisme. Il faut, par contre, privilégier les miels foncés, surtout le miel de sarrasin ou de sauge, très riche en antioxydants.

 

      Les vertus curatives et préventives du miel.

 

Ami de la peau, le miel ralentit le processus de vieillissement, il déloge les impuretés et prévient la déshydratation. Il soigne aussi les problèmes d'acné et d'eczéma, cicatrise les plaies externes et tue les bactéries.

Le miel brut contient une enzyme appelée "glucose oxydase" qui mélangée à l'eau devient du peroxyde d'hydrogène, un antiseptique doux.

Les antioxydants et flavonoïdes contenus dans le miel sont des agents antibactériens.

D'autre part, son fort taux de sucre, sa faible teneur en eau et son acidité créent des conditions inadaptées à la croissance des microbes.

Evitant les problèmes d'inflammations de l'estomac et de l'intestin, le miel est efficace pour fortifier le squelette et pour mieux digérer les aliments grâce à une meilleur rétention de calcium et de magnésium.

Il calme les nerfs et permet l'endormissement, mais lutte contre l'asthénie et la fatigue.

Il lutte contre le vieillissement cardiovasculaire et est donc utilisé comme prévention contre les maladies du cœur et de l'appareil circulatoire.

Le miel permet d'éviter les crampes, crispations ou contractures et facilite la dissolution de calculs et lithiases biliaires.

Efficace contre les maladies des bronches et luttant contre les maladies pulmonaires, le miel a aussi de nombreuses qualités pour combattre la toux, le rhume et les états grippaux.

Attention, il ne faut pas donner de miel à un enfant de moins de 12 mois, car il peut contenir de la toxine botulique. Cette toxine peut être cause de botulisme, une maladie paralytique rare, mais grave, due au fait que le système immunitaire immature de l'enfant ne la supporte pas.

 

Le miel, n'en ayant pas fini avec ses bienfaits, serait utile pour combattre les allergies au pollen. Du pollen est retrouvé en quantité infime dans le miel, une consommation quotidienne d'une petite dose de miel local stimulerait le système immunitaire et soulagerait les allergies.

On y trouverait aussi des traces de résines, dont la propolis. Les abeilles l'utilisent afin de sceller leur ruche et de la protéger contre les bactéries et autres micro-organisme. Des recherches sur les phytonutriments contenus dans la propolis montreraient qu'elle pourrait prévenir les tumeurs et donc cancers.

 

      Une aide ergogénique naturelle.

 

Des études démontrent que le miel peut être utilisé comme aide à la performance des athlètes.

Le sucre du miel, facilement assimilable, en fait un produit de choix pour les sportifs, il booste le corps, fortifie les os et favorise la croissance.

Le miel est aussi un reconstituant cardiaque et sanguin.

Il rend la récupération musculaire et le rétablissement du glycogène stocké dans les muscles plus rapide.

 

Les différents miels.

 

La couleur du miel varie du blanc à l'ocre et son goût du doux à l'amer, ces facteurs dépendent de l'origine botanique du miel. De manière général, plus il est sombre, plus il est corsé voir amer. De même, plus le miel contient de glucose, plus il sera clair. Le miel perd de ses propriétés quand il vieillit, il est donc préférable de le consommer rapidement, bien qu'il se conserve des années.

Le miel contient les vertus médicinales de la fleur dont il provient.

Miel de chêne : un des plus riches en oligo-éléments.

Miel de châtaignier : riche en potassium, magnésium et manganèse et améliore donc la circulation sanguine.

Miel d'oranger : soulage les problèmes nerveux, migraines et insomnies.

Miel d'acacia : calmant, reconstituant et bon régulateur intestinal.

Miel de bourdaine : améliore le transit et soulage les gastrites.

Miel de bruyère : antianémique, diurétique, antirhumatisme et conseillé en cas d'état de fatigue, de convalescence ou d'affection des voies urinaires.

Miel d'eucalyptus : antiseptique des voies respiratoires et urinaires.

Miel de garrigue : tonique et fortifiant.

Miel de romarin : cholagogue, stimule les fonctions hépatiques, conseillé en cas d'asthme ou de difficultés digestives.

Miel de thym : antiseptique, stimule les fonctions digestives, tonifiant et facilite la récupération physique.

Miel de tilleul : sédatif nerveux, favorise le sommeil, calme les migraines et douleurs diverses.

 

 

Les abeilles constituent un élément essentiel au sein de notre écosystème, leur rôle est primordial dans plusieurs cycles de vie de diverses espèces. Et comme l'aurait dit Albert Einstein : "Si les abeilles disparaissaient, l'humanité n'en aurait plus que pour quatre ans."

Or, depuis quelques années, les populations d'abeilles diminuent, se fragilisent et le coupable n'est autre que l'homme. Les pesticides, la pollution, les insecticides, le réchauffement climatique ainsi qu'un champignon ou encore ce frelon asiatique détruisant et attaquant les ruches semblent contribuer au déclin des abeilles. 

Pas d'abeille, pas de miel mais surtout pas de pollinisation ce qui entraînera alors la disparition de certaines espèces végétales, donc la disparition de certaines espèces animales.

 

Si vous avez envie de reprendre en main votre alimentation, de prendre soin de vous, n'hésitez pas à me contacter.

Vous pouvez prendre rendez-vous sur Montpellier au 06 31 50 64 18 ou m'envoyer un mail: isenutrition@gmail.com

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

Apprendre à s'écouter en passant par les hormones féminines!

November 7, 2019

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey LinkedIn Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Pinterest Icon