• Iseline Rossi

Peut-on boire l'eau du robinet?

Mis à jour : mai 6


Dans cet article je vais aborder le sujet de l’eau du robinet, ses qualités et ses limites. Y a-t-il un intérêt de consommer de l’eau en bouteille ou est-ce vraiment nécessaire ? L’eau de notre robinet est-elle vraiment potable, y a-t-il des limites ?

En premier : le fameux chlore

En permaculture/agroécologie, l’eau du robinet n’est pas conseillée pour arroser les plantes, car le chlore qu’elle contient tue la vie bactérienne du sol. Imaginez-vous donc son impact sur nos petites bactéries #microbiote. Je vous recommande de laisser l’eau à l’air libre pendant quelques heures pour que le chlore s’échappe.

Mais on ne trouve pas que du chlore dans l’eau du robinet…

On entend beaucoup parler d’intoxications aux métaux lourds, de résidus de pesticides, produits chimiques issus des industriels, antibiotiques et perturbateurs endocriniens dus aux médicaments pris ou pilules qu’on rejette dans nos urines, qu’en est-il de tous ces rejets qui se retrouvent dans notre eau ?

Ce que l’on peut retrouver dans l’eau

L’eau peut contenir beaucoup d’éléments nocifs pour notre santé, par exemple, des métaux lourds, et plus précisément le plomb.

Le plomb vient des anciennes canalisations en plomb, une grande partie des canalisations publiques ont été changées, mais le privé n’est pas obligé ou renseigné pour faire ses travaux. On peut aussi trouver des canalisations en cuivre, mais aussi en PVC, polychlorure de vinyle, en PE, polyéthylène, … tous toxiques et même cancérigènes d’après le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) à haute concentration.

Attention, les eaux douces, peu riches en minéraux, entraînent une plus grande dissolution de métaux lourds issus de canalisations dans l’eau. C’est pour cela qu’on aura tendance à rajouter du calcaire pour neutraliser ou à reminéraliser par ajout de chaux et gaz carbonique. Hm, ce bon goût de calcaire !

On retrouve des nitrates, retrouvés naturellement dans la nature, mais surtout à cause de contaminations humaines (essentiellement venant de l’agriculture). Les nitrates modifient nos globules rouges, en les empêchant un transport correct de l’oxygène.

On retrouve bien sûr et toujours nos fameux pesticides qui s’infiltrent dans les sols. Et même des éléments radioactifs, parce qu’en fonction de la nature géologique des terrains qu’elles traversent, ces éléments vont plus ou moins être retrouvés dans notre fameuse eau.

Et puis on a les substances émergentes, d’après l’ANSES. Ce sont les nouveaux polluants issus de médicaments, les composés perfluorés, les sous-produits formés lors du traitement des eaux, les perchlorates, … Ce sont essentiellement des perturbateurs endocriniens et, malheureusement, les recherches à leurs sujets ne sont pas encore finies pour apprendre à mieux les filtrer et connaître leurs effets sur la santé.

Face à toute cette possible toxicité, l’eau du robinet est-elle sûre ?

Heureusement, les centres d’épurations font de leurs mieux pour éviter toute concentration au-dessus des limites et intoxication possibles. D’après l’ARS, Agence Régionale de Santé, l’eau distribuée en France est de bonne qualité. On peut même le vérifier sur ce site. On peut aussi retrouver la composition et la qualité de l’eau du robinet sur la facture d’eau.

Le gouvernement donne quelques recommandations pour sa consommation :

  • Laissez couler l’eau avant de la consommer, celle-ci a stagné dans les canalisations, de quelques secondes à deux minutes surtout si vous vous êtes absentés plusieurs jours.

  • L’eau froide est recommandée pour les boissons, pour la préparation ou la cuisson des aliments. Car, quand la température augmente, vous favorisez le transfert dans l’eau de métaux issus de la canalisation ainsi que le développement de bactéries.

  • Laissez l’eau dans une carafe ouverte pendant quelques heures pour éliminer le goût chloré. Et surtout pour votre microbiote.

Afin de nous assurer une eau de qualité, certaines concentrations maximales sont à respecter pour la microbiologie, les produits chimiques ainsi que la radioactivité. L’eau du robinet fait l’objet de contrôles permanents, basé sur les évaluations menées par l’organisme mondial de la santé (OMS).

L’eau du robinet n’est malheureusement pas parfaite

Malgré les efforts, une quantité de ces produits toxiques restent présents, 10% environ, sans prendre en compte les substances émergentes qu’on ne sait toujours pas filtrer. Il faut donc éviter à tout prix de donner l’eau du robinet à une femme enceinte, à un nourrisson ou un patient hospitalisé. Le calcaire n’a pas d’effet néfaste sur la santé, car il apporte du calcium et magnésium, il faut tout de même éviter le calcaire pour les personnes avec des reins sensibles.

Malheureusement, pour les produits chimiques ainsi que les substances émergentes, comme il n’y a encore pas de preuves de leurs effets sur notre santé, peu de choses sont mises en place pour éviter leur déversions dans notre eau « potable ».

Quelles sont les solutions ?

Les solutions sont simples, arrêtons les pesticides, passons au bio. Réalisons nos propres produits de beauté et d’hygiène ou achetons des produits naturels et bio. Arrêtons de consommer du plastique, optons pour le zéro déchet…

De toute manière, l’eau en bouteille n’est pas mieux, le plastique qui l’emballe est riche en phtalates, un perturbateur endocrinien que l’on ferait mieux d’éviter. Et en plus ce sont des déchets. #zéro déchet Les carafes filtrantes auraient tendance à rendre le pH de l’eau acide, très peu riches en minéraux et donc pas très intéressante. De plus, elle peut relarguer certains éléments filtrés (métaux lourds, produits chimiques, …) si l’utilisation des filtres est trop fréquente.

Mais heureusement si on ne veut pas consommer d'éléments chimiques retrouvés dans l'eau de notre robinet, il existe :

Le charbon actif dit “Binchotan”, traditionnellement utilisé au Japon, il filtre l’eau (chlore, produits chimiques, métaux lourds), donne un meilleur goût et rajoute des minéraux. Il est utilisable pendant 6 mois et est facilement recyclé comme désodorisant ou dans un compost.

Les bagues à filtrer à fixer sur le robinet. Très économique, il contient une cartouche de charbon. Cependant, n'enlève pas le calcaire.

Vous pouvez prendre directement rendez-vous sur Montpellier ou en ligne au 06 31 50 64 18 ou m'envoyer un mail: isenutrition@gmail.com


Sources:

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/article/eau-du-robinet

https://www.anses.fr/fr/content/carafes-filtrantes-l%E2%80%99anses-rappelle-les-r%C3%A8gles-de-bon-usage

http://www.ademe.fr/etude-devaluation-gisements-devitement-potentiels-reduction-dechets-impacts-environnementaux-evites

#eau #floreintestinale #environnement #hydratation #santé

130 Rue Castel Ronceray 

34070 Montpellier

Tél : 06 31 50 64 18

isenutrition@gmail.com

 

Mentions Légales

  • Blanc Twitter Icon
  • instagram-icon-good
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon