130 Rue Castel Ronceray 

34070 Montpellier

Tél : 06 31 50 64 18

isenutrition@gmail.com

 

Mentions Légales

  • Blanc Twitter Icon
  • instagram-icon-good
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon
  • Iseline Rossi

Diminuer les douleurs menstruelles grâce aux plantes ?

Mis à jour : janv 27


Dans cet article je vais vous présenter deux études utilisant différentes plantes en compléments pour apaiser les douleurs menstruelles. Nous sommes toutes sujettes à ça, ses douleurs épuisantes et handicapantes pour certaines lors des règles. Il y a bien sûr des traitements médicaux efficaces pour les traiter, mais pourquoi pas y associer quelques plantes pour accentuer leurs effets ou diminuer le recourt à ses traitements ayant pour la plupart des effets secondaires non négligeables ?

Les règles abondantes...

Les ménorragies sont des règles anormalement abondantes ou prolongées. Elles s’accompagnent souvent de douleurs abdominales qui changent la qualité de vie des femmes en souffrant. Elles peuvent être plus ou moins accompagnées d'anémies dues aux pertes sanguines élevées. Les ménorragies ont de multiples origines, les traitements médicaux couramment prescrits sont les hormones ou encore les anti-inflammatoires non stéroïdiens, des médicaments non exempts d’effet secondaires.

Quelques essais contrôlés ont évalué les effets en phytothérapies utilisant une ou plusieurs plantes en compléments montrent une diminution de la quantité et de la durée des saignements menstruels. Les effets des plantes sont essentiellement dus à leurs propriétés anti-inflammatoires.

Diminuer les douleurs grâce au gingembre et à la boswellie?

Le Gingembre (Zingiber officinale) et la Boswellie (Boswellia serrata) sont recommandés en médecine persane depuis des lustres. Originaire d’Inde, le Gingembre est cultivé pour ses rhizomes aromatiques. Il était connu des anciens pour ses propriétés organoleptiques et ses effets anti-inflammatoires. Le Gingembre est bien connu pour prévenir et soulager le mal des transports. La Boswellie est utilisée en médecine ayurvédique et en médecine chinoise. Elle est connue pour traiter les inflammations. Traditionnellement, sa résine était utilisée pour les cérémonies religieuses.

Des chercheurs iraniens ont réalisé une étude (1) évaluant les effets du gingembre et de l’extrait de Boswellie en complément des ibuprofènes chez des femmes traitées pour ménorragies. 102 femmes ont reçu quotidiennement, pendant les 7 jours du cycle, à partir du 1er jour de saignement des ibuprofènes et 300 mg de Boswellie ou gingembre ou placebo. Elles ont été suivies pendant deux cycles. Les résultats montrent que les compléments de gingembre ou Boswellie renforcent l’effet thérapeutique de l’ibuprofène pendant les menstruations des femmes et leur qualité de vie. Cependant, aucun effet sur l’abondance des saignements. Attention, d’autres études sont nécessaires pour confirmer ses résultats.

Les douleurs liés aux menstruations...

Les dysménorrhées sont des douleurs abdominales, crampes et maux de dos liés aux règles. Elles sont considérées comme des plaintes menstruelles les plus fréquentes. Une étude de population montre que la prévalence est de 60% des femmes en âge de procréer. Ses douleurs ont un impact sur la qualité de vie, affectent les performances scolaires, la productivité au travail et les relations sociales.

On ne sait pas entièrement d’où elles viennent, mais on pense qu’elles sont déclenchées par une hypersécrétion de prostaglandines endométriales en réponse à la chute de progestérone au début des règles. Les conséquences sont une augmentation des contractions utérines, de l’hypoxie et des douleurs.

Les effets de la cannelle sur ses douleurs menstruelles

Des études réalisées sur la Cannelle démontrent que la prise en complément pendant les premiers jours des règles diminuerait les douleurs menstruelles. La Cannelle est une substance aromatique provenant de l’écorce interne du Cannelier. C’est une épice utilisée depuis longtemps, on la retrouve dans des écrits chinois, sanskrits, égyptiens… On l’utilisait essentiellement en cas de problème inflammatoire et douleur. La Cannelle contient des polymères polyphénoliques qui sont de puissants antioxydants ayant des propriétés anti-inflammatoires.

Une étude (2) randomisée en double aveugle et contrôlée contre placebo sur 80 étudiantes iraniennes ayant des cycles menstruels réguliers mais souffrant de douleurs menstruelles légères à modérées montre les effets d’une complémentation en cannelle sur les douleurs menstruelles. Elles ont eu trois fois par jour pendant les 72 premières heures des règles 1000 mg de cannelle ou un placebo, l’expérience à durée pendant deux cycles. Les douleurs menstruelles ont diminué pour les deux groupes, mais le groupe prenant de la Cannelle a eu une diminution plus significative que le groupe placebo. On peut en conclure que la Cannelle diminue la sévérité des douleurs menstruelles, même si les résultats nécessitent encore des confirmations grâce à d’autres études.

Je voulais donc vous présenter ses deux études à garder en tête et pourquoi pas à essayer lors de vos prochaines règles. Pas obligatoirement en complément, mais en tisanes, décoctions ou à rajouter dans votre alimentation. Vous pouvez aussi opter pour des huiles essentielles, mais attention aux contre-indications. En jus, le Gingembre passe très bien avec le Curcuma frais, un anti-inflammatoire puissant, il permet d’atténuer le goût souvent terreux du Curcuma. Bien sûr, si vos douleurs deviennent trop intenses, prenez rendez-vous chez votre médecin.

Autres que les plantes, vous pouvez faire des étirements qui soulagent les douleurs et le bas du dos pour certains, n’hésitez pas à demander à votre ostéopathe, kiné ou encore votre prof de yoga. Évitez de boire de l’alcool, de fumer ou de faire un effort intense, détendez-vous et faites-vous plaisir. N’oubliez pas de boire beaucoup d’eau, de tisanes et de manger du chocolat !

Vous pouvez prendre rendez-vous sur Montpellier ou en ligne au 06 31 50 64 18 ou m'envoyer un mail: isenutrition@gmail.com

Attention, toute utilisation de plantes médicinales pour guérir doit se faire en demandant préalablement au médecin, herboriste ou pharmacien. Les femmes enceintes, personnes atteintes de maladies chroniques, graves ou prenant des médicaments doivent tout d’abord demander au médecin afin d’éviter des éventuelles interactions médicamenteuses.

Sources :

  1. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0965229918307969

  2. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1744388118303475

  3. https://www.instagram.com/_kallenmikel/

#femme #phytothérapie #conseils #souffrance